12/05/2006

désordres à Ixelles

La Folie s'est enlisée dans les carences d'humanité, dans la soif d'Idéal, qu'est-ce que tu cherches ?

I A.M in Lettre A l'Enfoiré de Ma race

 

L'Issue, mon frère, ma sœur, met je transpire. Des perles de sueur moites dévalent les pentes de mes sinfomnies nocturnes. Mes rêves en plastique de Seresta ou Loriden me laissent des relents agonisants de meurtres et de stupres. La chaleur de ma chambre couvre toutes les échappées abyssales qui colorient l'envers de mes revers. Le sang encore chaud coule de mes mains assassines et je cours, je cours sans arrêt pour attraper le soixante et onze. Baignée dans la sueur de mes envolées confidentes je deviens anorexique des mots que je vomis, de ne plus savoir les garder dans l'estomac de mon texte. Je sais, c'est une sorte de palingénésie.

Je veux que ce blog soit réticulaire.

 


pourquoi vous me regardez?

 

10:26 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

"...il y a quelque chose qui détruit ma pensée..." alors viens,viens, je lècherai tes mains assassines et tu courras après l'Abîme pour moi.

Écrit par : I A.M | 14/05/2006

mes mains pleurent le sang de vos absences, et nous finirons agonisants sur l'absence de pensée. L'Homme se ronge de l'intérieur...

Écrit par : joE | 15/05/2006

Un fascinant discussion vaut commentaire. Je pense que vous devriez Publier plus sur ce sujet, elle ne peut être un sujet tabou question, mais généralement typiquement gens ne parler ces questions.
Pour la prochaine! Cordialement !

Écrit par : Boyce | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.