24/06/2006

avant les baleines...

Surtout ne bouge pas, continue de chanter...  (in Abime by A.M)

 

amen!

chanter? non, mais... il n'y a que les baleines qui chantent! je te ramènerai l'odeur maritime des cétacés  là où les sirènes n'ont plus de place!

L'Europe ma chère européenne est vieille de vieillir. D'autres Afriques viendront agoniser sur les plages de la Civilization!

Dominus vobiscum cadum malentrun...

Carne! Carne!

23:30 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

23/06/2006

le chant des baleines!

je m'en vais écouter les baleines...
des fois qu'elles me diront des mots gentils!

16:32 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/06/2006

 

EVA CASSIDY

Fields Of Gold (Sting)


Oh oh oh

You’ll remember me when the west wind moves

Among the fields of barley

You can tell the sun in his jealous sky

When we walked in fields of gold

 

So she took her love for to gaze a while

Among the fields of barley

In his arms she fell as her hair came down

Among the fields of gold

 

Will you stay with me will you be my love

Among the fields of barley

And you can tell the sun in his jealous sky

When we walked in fields of gold

 

I never made promises lightly

There have been some that I’ve broken

But I swear in the days still left

We’ll walk in fields of gold

We’ll walk in fields of gold

 

I never made promises lightly

There have been some that I’ve broken

But I swear in the days still left

We’ll walk in fields of gold

We’ll walk in fields of gold

 

Oh oh oh

Many years have passed since those summer days

Among the fields of barley

See the children run as the sun goes down

As you lie in fields of gold

 

You’ll remember me when the west wind moves

Among the fields of barley

You can tell the sun in his jealous sky

When we walked in fields of gold

When we walked in fields of gold

When we walked in fields of gold

Oh oh oh

16:14 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/06/2006

... oups!

"La civilisation est une architecture de réponses. Sa perfection, comme celle de toute demeure, se mesure au confort que l'homme y éprouve, à l'appoint de liberté qu'elle lui procure."

Cheik Hamidou KANE (L'aventure ambiguë)

 

 

Les barrières Nadar se positionnent obtuses sur le chemin des nains de jardin. L'aurore des azur matins (qui se glissent célèbres dans l'oubli des heures moites et se cristallisent dans les fanges boréales des espoirs rancuniers des femmes de ménage) charrie un nuage de bave. Je nettoie la poussière accumulée dans les interstices de la méthode méticuleuse et creuse des pontifes de la chaire, si locale et si cerné par l'ennui, que même les cafards ghanéens ne souhaiteraient plus y suivre des cours de latin. Le cours de la viE, luit et parcourt fiévreux les accents toniques de la valse à mille temps, la cadence monotone des lieux déserts qui s'accouplent dans les messes de cardinaux. La soutane (je haiS la souTane) n'est que le cache sexe des pourritures spirituelles qui gangrènent l'(im)pureté de l'hOmme. Paravent, barricade, muraille et façade, retranchement clownesque qui abrite le vice de fond et la perversion futile et dénécessaire des dignitaires de la foi. Bardée de crimes jamais avoués, le goupillon célèbre la vilenie habile, la mascara pantagruélique des vicaires du petit Jésus local. Au nom de dieu… De quels dieux invoquez-vous les nomS? Au nom de quelles loiS interdisez-vous l'invocation des dieux qui croupissent dans les temples momifiés par le bon vouloir de quelques cardinaux écarlates et autreS caliFes véreux et parkinsoniens, Patexisées© aux privilèges des nantis de la foi. La foi, la seUle m'appartient, parce que je l'ai approché de mes vers et caressée de la prose de mes cauchemars sémantiquement orthographiés.  Le reste, les restes, je m'en tape. Je suis né libre dans ma tête (comme Diego), je suis livre dans ma parole, je suis lyre à vos yeux, je suis encore le lit de vos envies qui sont aussi les miennes. Je célèbre la viE, les viEs, l' enviE et en plus les larmEs de mes mains se versent sur le plan incliné de vos ozalides.

Dansez! buvez! Sautez! Faite-moi le plaisir de – une seule fois – oublier vos règles, vos lois, vos convenances. Soyez mes hôtes euphoniques et je vous comblerais des mets qui, à cet effet, ont été confectionnés pour le plaisir de vos palais. Et demandez-vous déjà pourquoi on appelle Palais cette antichambre de la ripaille quotidienne. Pourquoi? Ce Palais qui offre l'hommage à la quintessence du savoir-faire (en français dans l'original) culinaire des hommes, ce Palais qui vous fait goûter l'exquise combinaison des saveurs aux couleurs du monde, ce palais se poursuit des longs couloirs acides de l'intestin pour se finir dans l'hégémonie anale du sphincter… Ah l'Anus, ce petit rond redoutable qui se serre et se dessert – autant que le vagin pour l'accouchement – et qui détermine l'habit mortuaire de tous ces mets délicieux que vous ingurgitez tout au long de votre viE. Pensez-y les amis.

 

12:07 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/06/2006

jouons la TRANSPARENCE svp!!!

Pour mon anniversaire je vous fait une gâterie!

"Les hommes éveillés n'ont qu'un monde, mais les hommes endormis ont chacun leur monde"

HERACLITE d'Ephèse (500 av JC)

 

11:53 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

16/06/2006

ERECTIONS COMMUNALES A IXELLES

L'action du MR à ixelles...

 
cela vaut le détour sur le site du MR ixellois ! ...  CLIQUEZ ICI

Voici un exemple de CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE, sur un site internet, même s'il s'agit d'un blog LOCAL… Le site du MR a déjà subi un lifting appréciable (avant ceci, c'était un truc ringard sans intérêt…), mais pour un parti politique, en plus de premier plan, ces petites "erreurs" peuvent coûter cher! Cette remarque est pratiquement valable pour tous les sites "locaux" de tous les partis (exception des sites personnels de certains gros bras, voir Charles Picqué). Personnellement je crois que ce constat montre bien le décalage entre le langage politique et la réalité sur le terrain. A la radio, à la télé, dans les gazettes, nos politiciens ont un discours insistant sur le WEB, les TIC et autre IT manias… (à les entendre, sans internet on existe plus!) et ensuite ils sont incapables de faire un site internet "présentable" (ce qui n'est pas chinois…). Mieux vaut ne rien faire!

 

http://www.lecdh.be/IXELLES/   (terne et barbant…)

 

http://www.ps.be/index.cfm?R_ID=1010&Content_ID=-8773... (pire que le MR… à part DIRupo à chaque page, c'est un site de 1844?)

 

http://www.ecoloxl.be/  ( actualisé mais pourrait faire mieux, trop sérieux!)

 

et pour rigoler…

BLOGUE A PART (non, non, pas Hapart!)

 

16:22 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

répétition

"Depuis quelque cent ans, la bourgeoisie capitaliste occidentale tient boutique à l'enseigne de la 'liberté'; et il semble que le plus clair de ses ressources spirituelles se soit épuisé à laver cette allégente enseigne de la boue intellectuelle et morale qui n'a cessé de l'atteindre."

René MACRITTE (La poésie transfigurée)

 

Vegetationes

 

            A las tierras sin nombres y sin números

            Bajaba el viento desde otros dominios,

            Traia la lluvia hilos celestes,

            Y el dios de los altares impregandos

            Devolvia las flores et las vidas.

 

            En la fertilida crecia el tiempo.

 

Pablo NERUDA (Canto General)

09:58 Écrit par joE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |