11/08/2006

écran TOTAL : tout sans BP

*NB : pour les incultes : Total est une compagnie pétrolière française et BP veut simplement dire Bon Papa

РР

PS : pourquoi la lettre P s'écrit comme cela dans tous les alphabets??? Putain de P… Putain de Père… Enfin, presque. J'ai regardé les livres et j'ai découvert que dans aucun des alphabets primitifs – ceux qui sont le berceau de nos langues modernes – aucun, n'a la lettr J ni le C… Jesus Christ!!! Comment ils écrivaient JC??? Le R non plus n'aparait fort tard avec les Grecs (ces fouteurs de confusion). Par contre le Z est déjà dans l'alphabet Ugaritique (zain). Comme quoi je ne suis pas fou : le diminuitif de mon prénom est Zé et le Z est ma lettre préféréeeee. Voici alors l'alphbet érotique de Madame de Bovary :



Hier, 9 octobre 2106, on a trouvé aux étangs d’XL – lors des travaux d’aménagement de la place FLAGEY (oui, oui, à nouveau !) deux corps enlacés dans les décombres de larve qui a coulé lors de l’éruption volcanique de 2006. Il s’agirait de Jacques Mercier et Virgine Svensson qui traînaient clandestins devant leur Maison de la Radio, se croyant au bon vieux temps…

Canta morena... que buena es, con tu sonriso balafré et ta voie de mérule. Je suis allé voir ce film primé à Cannes par la haute du cinoche (Benoit Pullvert y compris ! c’est dire…)…. Prix de la mièvrerie féminine ( ?) ? Ok ok je sais que Pénélope Cruz a deux gros talents : le gauche et le droit… moi, je visai celui du milieu, soit le cerveau… mais…  je l’ai pas vu du tout [je dormais peut être]. Didjo…  Pénélope ? Carmen ? Lola ? qui là-dedans joue assez bien pour avoir un seul prix?

 

 

ALMODOVAR à l’instar de cette Espagne qui se cherche, se perche, se cerca, s’apeure et se languit dans les toradas du passé circonflexe, olé !!!! Vieux démon, t’as trop vieilli - ce VOLVER est une l’énorme erreur de ton parcours. Personne, qui aime un peu le cinéma, ne peut aimer ce navet qui m’a fait dormir à trois reprises, tellement chien… Bof, MONSIEUR a le droit à l’erreur et je respecte toujours le grand mètre qu’il a été…

 

Wim Wenders, lui, n’est pas tombé dans le piège du maître avant l’heure. Pedro, arrête ton petit cirque. D’accord, tout le monde a besoin d’oseille, prends-la et barre-toi. Tu nous fatigues avec ces histoires à pleurer dans les wécés, justes bonnes pour les ménagères en mal de larmoyants refoulements et les vieux croulants, trompés dans leur bonne foi de garçons un peu perdus. Un film de « gonzesses » qui se griffent la moulinette et se posent des questions… voyons, Pedro, arrête de hablar contigo solo. Même les Z nanas un peu dégourdies savent que tu arnaques ton peuple.

 

L’Espagne n’a que faire de ces tombes, ni de ces psys kanal listes qui nous font plier de larmes idiotes et gratuites. D’accord, la scène de la mère dans le porte-bagages qui demande à sortir, est digne des anthologies du cinéma – mais cela ne suffit pas.
Pour finir,
merci Pedro – je reconnais –pour cette excellente chanson (VOLVER d’où le titre) que la Péné nous a fait avaler comme un ovni arrivé tout droit de ton cœur ! j’en ai encore la chair de poule ! Allez, bon vent amigo !

07:26 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : almodovar, alphabet |  Facebook |

Commentaires

il faut défendre le cinéma européen! je m'insurge contre cette entreprise de dénigration du cinéma d'art et d'essai... vous faites preuve de très peu culture.

Écrit par : Luis Michel | 11/08/2006

la tendresse de l'âge d'accord en ce sens que là où avec une majorité de ses films on riait sous li'ncisif , et là on sourit seulement.. mais là sous la tendresse... elle s'annonçait déjà avec "Parle avec elle", qui est certes d'un autre tonneau et tonus... mais bon pou moi femme c'est agréable ce regard là...même si effectivement c'est pas celui qui fera la première de sa filmographie...
si je ne me trompe Volver est le ,ou un des grands, classique des tangos (j'alalis dire argentins bêtement), souvent repris d'ailleurs en boléro en Amérique Latine... je l'ai donc moi pris pouru ne illustration (multisens)... car sinon on peut l'entendre partout...

Écrit par : mar | 11/08/2006

sorry payer 8 euros au Vendome pour voir ce navet absolut est scandaleux!!! ça coûte moins cher d'aller à Flagey écouter les tangos de la terrase. Là aussi Volver est le seul TAN'go qui vaut : nos édiles n'osent plus se promener aux abords du Belga : d'abord ils sont persuadés qu'on ne parle QUE néerlandais par là, bon ok, googd waroom niet? lés étrangers ils ont rien à blairer ni du français ni du flamend, ils parles tous au bas du mot quatre longues, c'est dire!
Alors MAR de mon coeur arrête de me titiller les pedros : pourtant Almodovar lui a tout compris qui nous remplit les narines avec une scène d'antologies sur les pets... à croire qu'ils avient lâché des bules puantes parce qu'il snetair VRAIMENT mauvias dans la salle... ou est-ce le tapis qui sentait?
Non, suis pas d'amarcord... Pedor plagie de façon castellana et Cronenberg et Fellini et Vandormael. Alors qu'il est un Auteur (de merde) pourquoi recourir à ces stratagèmes de grosses ficelles ??? je refuse toute complaisance. Ceux qui me connaissent savent que ce débat est le même que celui à propos de Lobo Antunes dont je ne nie pas le talent (encore que je préfère ceus de Pénélope). L'art mes enfants, ce n'est pas star ac et des ficelles grosses (j'allais écrire d'emblé comme ma qu...) mais faite de finesses toutes angéliques et vierges!

Écrit par : Go! Joe | 11/08/2006

amarcord je respecte ton point de vue et j'en accepte une bonne part ..le Pedro il avait avant placé haut la fougue et la barre et c'est ainsi qu'on l'appéciait.... bon et là "il a plus la barre ".. mais j'y vois pas de plagia ( ou alors j'ai dormi comme toi)... et le Pedro c'était et reste en partie (même avec Hable con ella) l'antimiévrerie... car moi non plus j'aime pas... je pense que j'étais par contre retenue (sur mon siège et par chez moi ça sentait bon) par cette intrusion de la mort et des morts, qui est une des thématiques latinoA, voir ce qu'il en faisait... mais d'accord pas chef d'oeuvre ni grand art (commentaire de ma mère ah ces hispano et la mort ! je préfère autre chose)... allez je ne te les brise plus plus sur ce t'M ... Amarcord ! je m'y baignerai encore et encore...

Écrit par : mar | 14/08/2006

Les commentaires sont fermés.