25/10/2006

opération 11 11 1

vous etes le 11.111 hit ... congratulations!!!

 

quoi? comment? quel prix?

un gros biZEou.

 

 Vous êtes extrème-ments gent-ils

angel001l

 

14:37 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : angels |  Facebook |

Ni Il isme

Donc je suis.

Le Vif l'Express a fait sa couverture (il y a quelques semaines) sur l'HOMO sexualité. Il y était dit que c'est tendence de révéler son homosexualité...

D'accord, je partage leur avis. Donc je vous avoue : je suis pédé!

Pardon, omosexuel. Plus précisément, LESBIEN, parce que mon X aime les femmes...

 

tout autre chôse

le taux de chômage augmente dangereusement à Charleroi.

Le collège échevinal a demissionné en bloc. Maar niet in het Vlaams...

 

Je suis depuis mes 15 ans, un NIHILISTE pur.
Le nihilisme est la seule voie authentiquement post-métaphisique. Nous sommes devant un choix essentiel : le divorece entre lle réel et le Vrai nous confinne dans une positon de faiblisme soit, retranchés dans la négation de toute valeur (morale, sociale, politique) au nom d'une afirmation de Soi.

 

Sophiste de formation je réclame une morale de la a-morale, un code de conduite sans permis (de bâtir, de conduire, de baiser)

 

La vie est trop belle pour être réglée : la menstruation (même si j'adooore le sang...) est une blessure de l'Homme. Qui a rédigé ce code de bonne conduite qui veille sur vos têtes blondes? Dieu? JC, Allah? Bou Dha?

 

Mué, ze suit athée et vieux con.
Garez-vous.

a00a8c0@francoise

 

10:05 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nihilisme, social |  Facebook |

23/10/2006

ze suis VENITIEN

de Pierre Arétin : extrait de "l'éducation de la pippa"

éd Allia Paris

NANNA : Je vais te le dire. Les Vénitiens ont le goût fait à leur façon particulière; ils veulent des fesses, des tétons et des chairs fermes, de quinze à seize ans jusqu'à vingt ans, au plus et non pas des pétrarquesqueries. Pour cette raison, ma fille, avec eux mets dans le coin les manières de courtisane et régale-les au naturel, si tu veuxqu'ils se jettent à pleines mains de l'or couleur de braise et non des sonnets couleur de brouillard. Pour moi, si j'étais homme, je voudrais coucher avec une femme qui aurait plutôt la langue bien emmiellé, que bien endoctrinée et j'aimerai mieux tenir entre mes bras la plus grande catin que messire Dante; crois-moi, c'est une autre mélodie que la sienne, celle d'une main qui s'égare, qui va cherchant au bas du ventre les cordes du luth et sait s'arrêter sur ce nerf alors qu'il n'est pas trop rentré en dedans ni trop poussé au dehors. La musique de cette main, qui fait vibrer l'amour tel un luth dans le sanctuaire du cul, me para-ît d'une autre suavité que celle des fifres du château...

 

Quand je panse à Vernande, ze bande, je bande...

quand je pense à Pomme Fraises je glande encore...

collage-1

 

11:47 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : erotisme, politique, social |  Facebook |

17/10/2006

Des Huitres et les Moules

D'emblée je vous avoue tout : je préfère les moules...

Fraîches, de taille moyenne (pas trop grand pas trop petit, juste la bonne taille, c-a-d la mienne). De culture, quand les critères de qualité sont respectés.

Parce que, voyez-vous, malgré la réputation populaire (vulgus) de la moule, ce crustacé est un fruit de mer au même titre que les huîtres ou le ô mard.

Madame la Comtesse me dira que les huîtres sont plus chères et ont un goût plus subtil pour ne pas dire exquis... Soit, les goûts et les couleurs...

Ce que, par contre, elle ne sait pas c'est que le goût marin des moules évoque la mer que l'on entend lorsqu'in place un grand coquillage (shell) à l'oreille. L'évocation des bruits et des odeurs maritimes - qui a été longtemps la seule attache des marins portugais - revient sans cesse dans les poèmes des plus grands auteurs portugais : Camões, Pessoa, Saramago, Herculano et Nemèsio.

Lidia Jorge elle n'a jamais entendu ces bruits mais elle a la graine des grands et reste l'incontournable "diva" des lettres portugaises avec l'unique Agostina Bessa Luis.

Donc, cqfd, la moule. Les moules... Je paye cher pour un bon plat de moules. Allez au "Vieux Bruxelles" goûter des moules au curry. Et dites-moi si je n'ai pas raison...

12:33 Écrit par joE dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : gastronomie, poesie, litterature |  Facebook |

16/10/2006

le KULOTA nouveau est arrivé

Sorry mes fidèles. Ze suis de retour après un grand voyage au Pôle Sud. Sud

comme les Girafes (voir Jacques IZOARD, le plus grand poète belge des deux derniers siècles).

 

Les glaces ont fondu. Le ciel est bleu MR. La vie EST belle.

14:54 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |