14/11/2006

SELçUK MUTLU

COPY pics 057


Hommage à SELçUK - un grand parmi les grands.

In "Ce corps propagande" Percept éditions (percept.edit@gmail.com)

C'était ma première chute, ma plus belle aussi par le bruit qu'elle produisit au sol. Et la marque, rouge sang, qu'elle laissa là.

J'étais mort, dans une spectaculaire agonie, faite de râles, trop longs pour un film de série b, dans un décor de carton-pâte, avec le sourire aux lèvres. Je riais car j'avais toujours admis l'inadmissible. Car depuis ma naissance, j'attendais ce jour inattendu. A l'éclosion des colchiques mauves, toujours annociateurs.

Le Mal s'acharne et mes crises, de plus en plus fréquentes, ne font qu'empirer (je ne me souviendrai jamais de leur grande violence).

 

La poussière qu'avait soulevé ma chute se déplaça, en fines couches, de quelques centimètres, sur toute la surface de la Terre, et provoqua le réveil du Grande Ejaculateur. Plus d'une tonne de débris, de fleurs séchées, d'insectes en décompositions, de petits os, était en mouvement dans l'air que nul vent ne nettoyera plus jamais. Moi, je m'étais couché pour la respirer et en tapissr mes poumons frais.


A nouveau, crispation, bile noire, spleen, peur (ce corps propagande).

01:39 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je vous vante pour votre recherche. c'est un vrai œuvre d'écriture. Développez .

Écrit par : serrurier paris | 12/09/2014

Les commentaires sont fermés.