27/11/2006

la subversion

«c'est jouer l'homme ivre, titubant, qui, de fil en aiguille, prend sa bougie pour lui-même, la souffle, et criant de peur, à la fin, se prend pour la nuit». (G.Bataille)

 

Bien sûr, tout le monde c’est ça. Les femmes ne sont pas compliquées, c’est les hommes qui les compliquent. Evident, mon cher Holstein. Encore que… Vu que les hommes sont – en grande partie – élevés par des femmes, l’image qu’ils ont des femmes leur a été inculqué par leur mère. Une femme pas comme les autres, d’accord. Maman.
La réalité c’est que les femmes (tant qu’elles ne remplissent pas leur mission de mammifères, c-a-d, faire des enfants) sont des êtres comme toi et moi. Elles aiment rire, boire, manger baiser et faire des pipes. Comme Nola et Lucas. Qoui ? Nola n’aime pas faire des pipes ? Bon, d’accord, c’est son droit… Mais bien, elles sont normales c’est ce que je voulais dire. Sauf quand elles se prennent pour Sainte Emmanuelle et se mettent à chier des consignes. Alors là, les petits garçons perdent leur raison et se mettent à leur tour à chier des fausses idées. Comme, leur maman est une sainte nitouche. Ou, maman est la plus belle. Ou, maman ne fait pas des bêtises. Alors, quand ils se marient – passé la passion aveuglante qui les ont fait aller à la mairie – ils se mettent à penser que leur femme (puisqu’elles aussi leur font des enfants, comme maman) sont toutes propres et vertueuses (comme maman). Et là, les femmes ne sont plus d’accord… Parce qu’elles veulent bien faire des enfants (faut perpétuer l’espèce et faire des petits hommes) mais elles veulent aussi s’amuser comme toi, moi, Nola et Lucas. C-a-d, s’envoyer en l’ère. C’est l’air du temps. Les grands sentiments n’existent plus. Fini le temps d’autant en emporte le vent et autres conneries. Maintenant on veut du sexe. Vite fait, bien fait. D’ailleurs, c’est mal ? Vouloir du sexe ? Vraiment ? Nooonnn, me criez vous tous en cœur. Le sexe c’est le moteur de l’espèce. Sans sexe plus de petits garçons à leurs mamans. Et les Mamans n’auront plus ce plaisir d’enfanter.
Bref, le sexe, comme la politique, les gens n’aiment pas en parler. Gardons ça pour le bureau, là au moins, on s’éclate. Les colègues (femmes) se délèctent à faire mousser les mâles innocents et on bave avec des blagues, des images, des ragots immondes. Au plus c’est crade, au plus ça fait jazer.

Je suis sidéré de voir que mon post sur VW ne soulève aucun commentaire. Bon, c’est que ça vous fait chier. Une fermeture de plus ou de moins, ça ne change pas grand chose. Et puis, Sabena, Renault, Clabecq, tout ça c’est du passé. Tout le monde c’est casé.

Le sexe, c’est pareil. Dès qu’on en parle tout le monde se tait. Prudence et pruderie. Balivernes. Le sexe, ON AIME. Comme la politique c’est pareil, en choisssant de se taire, de ne pas en parler, de faire tout comme c’est quelque choses pour les autres les gens se rendent complices de la pensée majoritaire, c-a-d médiocre et bâtarde. Putain, ouvrez vos geueles, chiez, pissez, parlez, exprimez-vous. Nous allons adorer.

C’est pour ça que j’aime beaucoup ZELDA, la reine du désert. Voyez-vous, elle n’a pas peur de dire tout écrit ce que beaucoup pensent tout bas. Biens sûr, elle aussi a ses Hauts et ces Bas (Dim, noir, taille L, push-up, collants satinés ou alors pour les fêtes un Passionata Nolita, je vous jure, ça lui va à ravir !!) et puis bon, ça ne change rien. Comme PommeFraise dans son métier, elle s’exprime en vrai, j’allais dire, comme un Homme. Merde, les Hommes ça n’existe plus. Tous des tapettes peureuses qui n’ont plus de couilles. Faut, concilier, composer, tolérer, espérer, psycanaliser, canaliser, enconner. Tout des notions féminines opposées à l’action. Au sens qu’il faut attendre avant d’agir.

Tout ça me vient à propos de Bataille et de sa nouvelle L’œil. Nous voici avec Simone et Marcelle dans les champs. Au bonheur des rencontres lascives et humides. La subversion. Comme l’a si joliment décrit Annie le Brun (Les chateaux de la subversion) . Incontournable appel d’ère. La main qui écrit est la même qui branle . Comme le dit si bienDominique Autié : Toute femme est un homme qui a sa femme en elle, une femme pour qui elle bande tant qu'elle ne sait si elle doit la cacher ou la donner à tout venant…

  

«À d'autres l'univers paraît honnête. Il semble honnête aux honnêtes gens parce qu'ils ont des yeux châtrés. C'est pourquoi ils craignent l'obscénité. Ils n'éprouvent aucune angoisse s'ils entendent le cri du coq ou s'ils découvrent le ciel étoilé. En général, on goûte les "plaisirs de la chair" à la condition qu'ils soient fades.
Mais, dès lors, il n'était plus de doute : je n'aimais pas ce qu'on nomme "les plaisirs de la chair", en effet parce qu'ils sont fades. J'aimais ce que l'on tient pour "sale". Je n'étais nullement satisfait, au contraire, par la débauche habituelle, parce qu'elle salit seulement la débauche et, de toute façon, laisse intacte une essence élevée et parfaitement pure. La débauche que je connais souille non seulement mon corps et mes pensées mais tout ce que j'imagine devant elle et surtout l'univers étoilé...»

 

matins

 

01:52 Écrit par joE dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

houlàlàlà je savais pas que mon comm allait amener un tel post
mais puisque tu souhaites qu'on s'exprime, je vais le faire très honnêtement :

excuse-moi (très sérieusement) de ne pas commenter vw,
plein de choses à dire, en effet
mais je suis lâche et mes dire ne sont pas suivis d'effets
je m'abstiens donc
et puis, mes idées sont tellement à l'encontre du cours actuel
j'ai donc décidé de ne pas aborder (ni ici ni sur mon blog) de tels sujets
mes idées sont miennes et ne regardent que moi et je n'ai certainement pas envie de devoir les justifier ...

autre chose :
élever des petits garçons est un immense bonheur
mais aussi une énorme responsabilité
en ce qui me concerne, ça me questionne indéfiniment
parce que justement, c'est moi qui fait l'homme de demain
et comment en faire des hommes bien quand on doute soi-même
mais je sais,
je me prend trop la tête

et puis, j'aime pas la photo :
trop mince
ventre trop plat
des seins trop bien accrochés
un verre d'alcool à la main
une nudité qui ose s'exhiber
tout ce que je ne suis pas ...

Écrit par : Pommefraise | 27/11/2006

M'enfin! désolé mais j'ai cru bien faire en publiant une photo de MOI. L'alcool il faut bien en boire pour écrire des banalités. Et la minceur, ben, je soigne ma ligne et je fais du sport.
Pour les seins, ils sont petits oui mais disponibles aux mains de toutes tailles, même les tiennes. Je sais les citadines sont pas comme les fermières brugheliennes. Mais les hommes préfèrent les grosses c'est aussi connu.... (ne désespère pas, viendra un temps où la nudité deviendra un besoin d'être propre dedans et dehors).

Je t'avoue, je commence à aimer ce dialogue entre la ville et la campure. Comme quoi si tout nous éloigne La Toile nous entretient. Tiens bon Maman...

Écrit par : joE | 27/11/2006

j’allais dire, comme un Homme je sais pas depuis tu me lis
ni ce que tu as déjà lu chez moi
mais le 05/07/2006, j'avais fait un petit test
voilà, le résultat :
Your Brain is 33% Female, 67% Male

You have a total boy brain
Logical and detailed, you tend to look at the facts
And while your emotions do sway you sometimes...
You never like to get feelings too involved

Écrit par : toujours moi | 27/11/2006

TOUJOURS TOI JE SAIS mon ange Raphael me dit que tu essayes d'insinuer des vérités que je n'ose pas avouer? Gros Rocher des Mers Cailleuses garde tes statistiques pour toi. Mes lectrices n'ont pas à savoir que drrière Joe se cache une jolie demoiselle (pucelle) de surcroit. Même Nola ne le sait pas encore... Son temps viendra, c'est sûr. Et toi, tu vas bien? c'est ce qui compte...

Écrit par : joE | 27/11/2006

Les commentaires sont fermés.